Garçon, de quoi écrire

La Concorde

Posted in Uncategorized by frichtre on 17 septembre 2009

1. DEVANT L’ASSEMBLEE NATIONALE EXT/NUIT

Il est quatre heure du matin. D’un pas pressé, Colin traverse le pont de la Concorde. Son regard est tourné vers les monuments, la seine et les rares véhicules roulant à cette heure tardive. Il souhaite rejoindre le boulevard Saint Germain et trotte sur la route, car en plein milieu de la place, il voit les feux passés au vert. Les voitures sont rares mais néanmoins rapides et dangereuses.
Une voiture, une Renaud Clio grise, fait hurler légèrement son moteur tandis qu’une femme à l’arrière, la tête à l’extérieur, ainsi cheveux au vent, se met à crier.

LA FEMME (criant)
Embrasse-moi ! Embrasse-moi !

Colin se retourne et sourit légèrement. La voiture passe devant Colin et s’arrête au feu rouge.

LA FEMME (souriante et regardant Colin)
Embrasse-moi !

COLIN (sourit aussi mais d’un ton calme et détaché)
Vous êtes drôlement joyeuse.

Colin passe devant la voiture. Elle le rattrape et stoppe au second feu. La femme a un  sourire déroutant. Elle est sublime, des cheveux longs et bruns. Elle a toujours la tête à l’extérieur du véhicule et des mèches voilent futilement son visage.

LA FEMME (compatissante)
Embrasse-moi !

Colin se dirige alors vers elle, passe sa main gauche sur sa joue, retire quelques cheveux de son visage et dépose délicatement ses lèvres sur celles de la très belle brune. Il regarde rapidement les autres personnes dans la Clio qui lui sourient.

LA FEMME (enchantée)
Merci beaucoup !

COLIN (indifférent, surpris et un peu sous le charme)
Bonne nuit.

Cette femme qui lui tend la main  lui adresse le plus tendre regard que Colin n’ait jamais reçu. Il la prend pour la caresser délicatement alors que la voiture continue sa route en klaxonnant.
Il s’intéresse alors  à la plaque d’immatriculation : 92. Et durant tout le trajet séparant cet instant et le moment où il foule ses premiers pas de la nuit chez lui, il ne cesse de penser à ce baiser. Il se dit qu’il aimerait bien la revoir, qu’elle était absolument à son goût, et croit, après réflexion, avoir rêvé.

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. See Mee said, on 17 septembre 2009 at 10:56

    Alors, rêve, fantasme… ou histoire vécue ? Nous sommes prêt(e)s à imaginer que cela t’est vraiment arrivé !

    • frichtre said, on 18 septembre 2009 at 10:07

      alors en fait c’est bien une anecdote. mais quand la voiture s’est mise à s’éloigner, j’ai regretté le co-voiturage.

  2. Jimi Mumei said, on 18 septembre 2009 at 4:40

    e pericoloso sporgersi

  3. Madame Kévin said, on 18 septembre 2009 at 5:01

    Des histoires comme je les aime.

    • frichtre said, on 21 septembre 2009 at 8:55

      j’espère que tu continueras d’apprécier ces petits textes.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :