Garçon, de quoi écrire

Billie The Kid Vs. Billy Elliot

Posted in Inutile by frichtre on 2 octobre 2009

Billy The Kid

Billy Elliot

Billy Elliot

Billy The Kid : …

Billy Elliot : …

Billy The Kid : Tapette !

Billy Elliot : Racaille !

Billy The Kid : P’tit con !

Billy Elliot : C’est toi le p’tit con !

Billy The Kid : …

Billy Elliot : Moi au moins j’m’appelle vraiment Billy ! Henry !

Billy The Kid : En même temps moi je n’ai pas un père qui s’appelle Jackie !

Billy Elliot : Normal, lorsqu’à 20 ans on te surnomme toujours Le Gamin, t’as pas besoin d’une tare en plus !

Billy The Kid : Joue pas l’malin avec moi. J’en ai buté plus d’un et pour moins que ça.

Billy Elliot : C’est sur ta connerie que tu butes mon très cher ami.

Billy The Kid : Quoi ?! Quoi ?!

Billy Elliot : Écoute moi mon pote, je vais te faire un moonwalk et trois pas de danse, ça va te désarmer en moins de temps qu’il t’en faut pour pisser.

Billy The Kid : T’es vach’ment vulgaire pour un prolo anglais coincé du cul en tutu.

Billy Elliot: Oui et je bois le thé avec Margaret pour la remercier d’avoir fermé les mines.

Billy The Kid : Te mine pas mec. ah ah.

Billy Elliot : T’as braqué un peu d’humour à Laugh Banking Corporation ou quoi ?

Billy The Kid : J’frappe moi-même la monnaie du rire pauv’ naze. Tiens j’t’en file un peu, t’as l’air trop con.

Billy Elliot : Tu connais serviet’sky ?

Billy The Kid : ??

Billy Elliot : Ouai t’es trop défoncé. Serviet’Sky a du te filer du shit parce que tu crois que ça augmentera tes facultés intellectuelles.

Billy The Kid : Mais t’es un grand malade toi !

Billy Elliot : Allez chouchou, tu peux me l’dire.

Billy The Kid : Billy

Billy Elliot : Quoi ?

Billy The Kid : Ta gueule.

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Madame Kévin said, on 2 octobre 2009 at 10:42

    J’aime beaucoup ce petit dialogue nerveux. Faire exister ces deux gamins, les rendre touchants et agaçants à la fois. Et en plus parvenir à insérer une remarque sur la politique de Thatcher…

    • frichtre said, on 3 octobre 2009 at 6:45

      Ce qui est particulier avec ce genre de très court dialogue est que tu ne sais pas où tu vas. ça échappe un peu à ton écriture.

  2. Madame Kévin said, on 3 octobre 2009 at 12:34

    C’est tout à fait cela. C’est ce que j’appelle « se laisser embarquer par ses personnages ».


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :