Garçon, de quoi écrire

Ses qualités lui font défaut.

Posted in In a sentimental mood by frichtre on 14 octobre 2009

Lire avant In a sentimental mood #8 de Madame Kevin

« J’exige …

Je veux…

Je veux…

Je veux…

Je t’interdis… (trois fois !)

J’exige… »

Ça c’est une réponse !

Pas de simple : “je te veux”.

Pas de simple : “je t’aime”.

Pas de simple : “j’ai envie de toi”.

Je n’ai plus de force. Je la tiens à peine, mes forces me quittent. Je tirais mes volontés de l’illusion que je me faisais de son Amour.

“Laura, donne moi ton bas”.

Elle ne bouge pas.

Mes yeux s’embuent.

Doucement, mes doigts se délient, filent à plat entre ses seins, tirent une ligne vers son ventre, choisit un chemin, à gauche, et crochètent l’élastique de ses bas. Des deux mains, sans énergie, je comprime sa cuisse puis son mollet et enfin son pied.

Je suis à genoux.

Je prie Dieu. Lui qui reste en embuscade. M’empêchera-t-il d’agir ? Lui qui a tout manigancé avec ses mariages à la con.

L’éprouvée me dévisage. Inexpressive. Attentiste. Impatiente. Charnelle. Capricieuse… naïve.

Les genoux plantés dans la terre, j’étire le bas.

Les pieds enracinés dans le Jardin d’acclimation, je me rapproche d’elle.

Les deux mains tenant un bout de son dessous. Les deux mains se partageant chacun un membre. Ils remontent sans empressement vers la hanche. Pas fatigués, mes extrémités se jouent des aisselles de la belle. Occupés par le vêtement, ils reviennent à leur gorge qui n’a pas eu le temps d’effacer les traces de l’étranglement.

Laura est là.

Laura se crispe.

Je ne suis plus moi-même.

Alors Julien lui glisse à l’oreille, sur le pavillon de sa conscience : ” Moi, je t’aime. Tu sais pourquoi tu ne sais pas le dire ? Parce que tu n’éprouves rien. Tu es frigide. Non. Pas de ton sexe, mais de tes profondeurs. Moi, je t’aime Laura.”

Alors Julien lui glisse autour du cou son nylon.

Alors, celui qui ne me ressemble pas, emballe ses mains des extrémités de l’arme, car il pense que même s’il ne boxe pas, il aura moins mal. Mais c’est pas comme cela que l’on se protège.

Alors Julien verrouille, relève le chien, pose son doigt sur la détente, sue mais ne réfléchit pas.

Alors Julien retourne aux souvenirs de Laura : ” -Je t’aime-. C’était simple pourtant. Je n’attendais que ces mots de toi. Désormais, tu n’exigeras plus rien de moi. Et la souffrance de te tuer me sera moins pénible de savoir que tu ne m’as jamais aimé .”

Enfin, Julien appuie sur la détente, Laura n’a pas le temps de répondre, elle prend sa respiration, fixe J. du regard, se met à suffoquer, tente de trouver de l’air, se révolte, elle essaie de lui glisser un message. Elle se débat. Elle le griffe, elle l’empoigne, le frappe. Elle ne sait pas. Doit-elle le frapper ou tenter de se libérer ? Elle fait les deux. Elle se perd mais n’est pas revengearde. Son visage blanc passe à rouge, puis bleu. Ses mains puissantes s’affaiblissent.

Julien ferme les yeux.

Julien ne trouve plus de résistance.

“Je t’aime. C’est simple pourtant ?”

12 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Izzie said, on 14 octobre 2009 at 9:53

    Ne me dis pas que c’est fini! Ou ils meurent tous les 2 comme dans « la femme d’à côté ». En même temps, depuis le début, le drame couve!

    • frichtre said, on 15 octobre 2009 at 9:58

      Je pense que l’on y est. Il faut scruter la description du linceul de Madame Kevin.

  2. FaFa said, on 15 octobre 2009 at 7:21

    Comme Izzie, du coup je m’interroge : C’est une fin ??

    • frichtre said, on 15 octobre 2009 at 9:59

      Ne t’inquiète pas Fafa. Dans Prison Break quand on coupe la tête de l’héroïne, elle revient la saison suivante.😉

  3. Izzie said, on 15 octobre 2009 at 10:41

    Même si cette histoire doit avoir une fin, je suis (serai) triste de ne plus suivre les aventures de ce couple infernal et si attachant. Pas vous?

    • frichtre said, on 15 octobre 2009 at 3:15

      je suis un homme insensible et qui n’avoue jamais ces sentiments !! :-p

  4. Madamezazaofmars said, on 15 octobre 2009 at 2:16

    J’ entame une greve de la fin

    • frichtre said, on 15 octobre 2009 at 3:15

      Allez, viens j’te paie un resto !

  5. FaFa said, on 15 octobre 2009 at 8:26

    Oui encore comme Izzie, je serai triste de ne pas retrouver ces deux personnages… On s’attache vite quand même !

    Je ne regarde pas Prison Break mais je pense que je peux prendre ce cas sur d’autres séries ! PBLV ? lolll

    • frichtre said, on 17 octobre 2009 at 3:38

      peut-être réapparaitra-t-il de nouveau.

  6. Thé Citron said, on 16 octobre 2009 at 10:06

    Je suis triste que tout se finisse.
    Mais merci pour cette belle histoire.

    • frichtre said, on 17 octobre 2009 at 3:37

      merci de l’avoir suivie.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :