Garçon, de quoi écrire

Figure libre

Posted in Uncategorized by frichtre on 27 juillet 2010

yep yep yep ! non non non non ! qu’est ce que tu fais là mec ? Tu ne devais pas être de sortie ?

L’air absent, Colin ne réagissait pas. Tout juste semblait-il maugréer dans sa barbe jusqu’à ce qu’Alexander entendit un son.

Non je suis resté  à la maison. Mais ça va, ne t’inquiète pas. Plutôt que si j’m’inquiète ! et que fais tu avec cette bouteille à la main ? Je la bois. Enfin, je crois. Laisse moi regarder veux-tu ? Mais pourquoi veux-tu prendre ma bouteille, occupe toi de la tienne ! Tiens, au lieu de m’emmerder, tu ferais mieux d’en prendre une dans la glacière. Le frigo marche plus. Tu sais que je ne suis pas bricoleur, alors j’ai plongé les bouteilles de bière dans la glacière. Mais tu sais qu’il faut y mettre de la glace, dans la glacière. Sinon ça ne sert à rien. Bah tu vois, j’t’ai pas menti. Je ne suis vraiment pas bricoleur. Je ne suis pas grand chose finalement. Je n’ai pas fini la fac. Je n’ai pas de boulot depuis… depuis… bah depuis toujours. Merci Papa. Merci Maman. L’autre pouffe est partie avec l’autre con. Mon proprio me harcèle pour ses loyers ! Mais regarde dans quel état est cet appartement ! Je ne vais tout de même pas lui filer un rond ! Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu es là. Bah si. Bah non. Bah si en fait. Quand tout va mal, tu commences par te dire que ce n’est pas grave. Tu sais que plein de gens sont encore pire que toi. Quand tout empire, tu sais que là, ça va vraiment mal, mais tu ne désespères pas. Mais quand t’arrives à désespérer, c’est vraiment que tout fout l’camp. Et là, tout fout l’camp ! C’est pas une raison. Si si mon grand. C’est une raison ! et une bonne. C’est pas facile tu sais. Faut être un peu croyant dans l’histoire. Mais là encore t’es dans d’beaux draps ! Parce que si t’es pas croyant ! tu flippes de ce qu’il y a après ! Mais si tu es croyant, t’as plutôt intérêt à mériter ton bout d’paradis. Tu risques pas de l’avoir comme ça ! C’est bien ça l’problème mon grand. Mais au moins, à Dieu, j’ai pas de dettes. Juste une ou deux bricoles du temps où je chipais dix balles à ma mère. Ne dis plus de conneries et rentre maintenant. C’est haut. Tu risques de tomber maintenant. Et si je sautais ? File moi ta bouteille d’abord, rentre et après tu pourras essayer de sauter du haut de ton lit ! mais là, t’as au moins 30 mètres sous tes pieds. fais pas le con et rentre maintenant ! Ce que j’aime bien avec le vide, c’est que personne peut l’emmerder. T’as beau frapper, tu lui feras jamais mal au vide. À la limite quelques poussées d’air, mais rien de bien méchant. Donc au moins, pour mourir, je sais que je n’emmerderai pas le vide. Le vent me fouettera juste un peu le visage. Légèrement. Rapidement. Bon, déconne pas. Rentre et on discutera de tes problèmes. En plus j’en une bonne à t’raconter ! Elise ! Tu t’rappelles d’Élise ? Bon, rentre maintenant. Je crois que j’ai été trop longtemps seul.

non non non non !

Et il chuta d’un étage trop haut pour rendre sa chute sans douleurs. Sous les yeux de son ami, il ne se retint pas à la vie car lui même savait qu’elle ne tenait à rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :